fret-maritime-afrique | DINGUISSA Express - DINGUISSA Express | specialiste-du-fret-sans-groupage | fret-aerien-fret-maritime-afrique | enlevement-livraison-colis-en-ile-de-france dans les vehicules de moins de 3T5.-taxi-privé-chauffeur-vtc-demenagement

2 - 6 Avenue Henri Barbusse
Paiement en ligne
93000 Bobigny - France
...envoi.colis@dinguissaexpress.fr...
Plus rapide par CHRONOPOST. Vous vivez à l'étranger, en province ou Région Parisienne, voulez envoyer un colis vers l'afrique par fret aérienne ou maritime, ou commandé sur internet. faite parvenir vos colis à notre agence de Bobigny : Ecrire sur vos colis DINGUISSA EXPRESS - Relais CHRONOPOST - 165 Avenue Henri Barbusse 93000 Bobigny - Téléphone / 06 65 29 07 97  OBTENIR NOTRE ACCORD OBLIGATOIREMENT AVANT TOUT ENVOI.
Aller au contenu

fret-maritime-afrique | DINGUISSA Express

ATTENTION
Pour tout expédition des colis vers l'Afrique :
* Les frais de douane se paye à destination.

  • Il est impératif de bien prendre les mésures de vos colis
  • Puis bien peser l'ensemble de vos colis
  • Nous contacter par téléphone ou mail.

Inclus dans le prix de fret Maritime : Départ à partir de notre dépôt de Bobigny - jusqu'au Port de Rouen/ Havre  - Transport maritime Rendu Sous Palan Port de destination Hors frais de douane et taxes

TARIFS FRET MARITIME AFRIQUE

Volume en Mètre Cube (m3)

Facturation à partir de 1 m3

  • Moins de 0,1 m3 à 1 m3
  • 575,00€ /m3

  • De 1 m3 à 2 m3
  • 550,00€ /m3

  • De 2 m3 à 3 m3
  • 450,00€ /m3.

  • De 3 m3 à 4 m3
  • 350,00€
    /m3

  • A partir de 4 m3 à 10 m3
  • 300,00€
    /m3

  • Plus de 10 mètres cube

  • 250,00€ /m3

Pas de groupage, aussitôt deposé, aussitôt expédié


TARIFS LOCATION DE CONTENEURS
  • Franchise chargement  par vos soins :
2h/ 20" et 3h 40", Au delà 100€ /h supplémentaire

  • En sus dans tous les cas, frais de dossier
- Frais fixes :  50€/ B/L
- Solas : 25€
- OEA : 3€/ dossier
- Pli express : 20€/ courrier
- Frais de pesée : 80€/TC
- Déclaration douane si nécessaire : 35€
TOTAL : + 213€




TARIF  ACHAT CONTENEUR
DERNIER VOYAGE

PAYS

VILLE

20" DRY

40" DRY

20" DRY
40" DRY
CÔTE D'IVOIRE
ABIDJAN

2 175€

2 805€

2 100€2 350€

GUINNEE

CONAKRY

3 050€

4 705€

2 100€2 350€

BENIN

COTONOU

3 050€

4 800€

2 100€2 350€

SENEGAL

DAKAR

3 950€

4 000€

2 100€2 350€
TOGO
LOME
3 745€
4 850€
2 100€2 350€
BAMAKOMALI 3 685€ 4 995€2 100€2 350€

CONGO

POINTE NOIRE

2 680€

3 530€

2 100€2 350€

GHANA

TEMA

3 200€

4 550€

2 100€2 350€
RD CONGO
MATADI
3 935€
5 640€
2 100€2 350€
MAURITANIE
NOUAKCHOTT
3 945€ 4 350€2 100€2 350€

RWANDA

KIGALI

4 850€

5 705€

2 100€2 350€

LIBERIA

MONROVIA

3 900€

4 860€

2 100€2 350€

GABON

LIBREVILLE

2 660€

3 695€

2 100€2 350€
TCHAD N DJAMENA
4 385€
5 395€
2 100€2 350€
CENTRAFRIQUEBANGUI 3 995€ 4 595€2 100€2 350€
ANGOLA
LUANDA
3 105€ 4 445€2 100€2 350€
CAMEROUNDOUALA 2 640€ 3 235€2 100€2 350€
CAMEROUNKRIBI 2 685€ 3 440€2100€2 300€
MADAGASCAR
ANTSIRABE
4 485€ 5 395€2 100€2 350€
MAYOTTEMAMOUDZOU 3 955€ 4 450€2 100€2 350€
SIERRA LEONE
FREETOWN
4 480€ 5 395€2 100€2 350€
ILE DE LA REUNION
SAINT DENIS
4 438€
5 590€
2 100€2 350€

AUTRES DESTINATIONS

NOUS CONTACTER

Le prix de transport d'un conteneur est susceptible d'être revu à la baisse ou à la hausse

Fret Maritime sans groupage

Pays desservies pour le Fret maritime vers l'Afrique


Terminaux à conteneurs en Afrique

  • Port d’Abidjan, Côte d’Ivoire

  • Port de Conakry, Guinée

  • Port de Cotonou, Bénin

  • Port de Douala, Cameroun

  • Port de Freetown, Sierra Leone

  • Port de Lagos, Nigéria

  • Port de Libreville, Gabon

  • Port de Lomé, Togo

  • Port de Moroni, Union des Comores

  • Port de Pointe-Noire, Congo

  • Port de Tema, Ghana


22 Ports secs en Afrique

  • TRCB – Bobo Dioulasso (Burkina Faso)

  • SETO – Ouagadougou (Burkina Faso)

  • TRCB – Ouagadougou (Burkina Faso)

  • SMN – Bélabo (Cameroun)

  • SOMAC – Ngaoundéré (Cameroun)

  • STCG – Franceville (Gabon)

  • TCT – Tema (Ghana)

  • Eldoret – Mombasa ( Kenya)

  • MCT ICD – Mombasa (Kenya)

  • Port sec de Blantyre – Blantyre (Malawi)

  • Soterko – Bamako (Mali)

  • Faladié – Bamako (Mali)

  • Kali – Bamako (Mali)

  • Base One – Lagos (Nigéria)

  • KCT – Lagos (Nigéria)

  • Port sec de Kampala – Kampala (Ouganda)

  • Port sec de Kigali – Kigali (Rwanda)

  • Tabata – Dar es Salaam (Tanzanie)

  • PK26 – Bangui (République centrafricaine)

  • TCK – Kinshasa (RDC)

  • Port sec de Kinshasa – Kinshasa (RDC)

  • SMT – N’Gueli (Tchad)

Conteneur frigorifique
Nous vous proposons une gamme de conteneurs réfrigérés full inox.

Notre gamme se compose principalement de conteneurs Carrier Transiclod (Thinkline), de conteneurs Thermoking et de conteneurs Mitsubishi.

Idéal pour du transport de marchandise, il peuvent également servir comme chambre froide pour de la congélation.

L’ensemble de nos conteneurs réfrigérés sont louer avec leur certificat PTI (Contrôle technique)

Caractéristiques:
• Hauteur: 2,557 m
• Largeur: 2,294 m
• Longueur: 11,584 m
• Matériau : Aluminium
• Poids : 4 700 kg
• Volume : 64,9 m3

Nous vous proposons une gamme de conteneurs standards étanches, avec un certificat de navigabilité CSC de 2 ans

Conteneur 20 pieds
Conteneur maritime 20 pieds (6m)

Caractéristiques:
• Hauteur: 2,390 m
• Largeur: 2,350 m
• Longueur: 5,896 m
• Matériau : Acier
• Poids : 2 280 kg
• Volume : 33 m3


Dans un conteneur 20’ DRY, je peux mettre au sol :
  • 11 palettes EURO (80*120cm)
  • 10 palettes ISO ou VMF (100*120cm)

Conteneur 40 pieds
Conteneur maritime 40 pieds (12m) 40 pieds standard:

Caractéristiques:
• Hauteur: 2,393 m
• Largeur: 2,350 m
• Longueur: 12,032 m
• Matériau : Acier
• Poids : 3 700 kg
• Volume : 67 m3


Dans un conteneur 40’ DRY, je peux mettre au sol :
  • 24 palettes EURO (80*120cm)
  • 21 palettes ISO ou VMF (100*120cm)
LEXIQUE INCONTERMS
Un élément important du contrat de vente de marchandises.

EXW  -  FCA  -  FAS  -  FOB  -  CFR  -  CIF - CPT  -  CIP  -  DAT  -  DAP  -  DDP

*INCOTERMS : International Commercial TERMS
Les Incoterms
  • Le point de transfert des frais : répartition des frais de transport, et des autres frais, assurance, douane  si applicables et administratifs entre vendeur et acheteur.
  • Le point de transfert des risques : à partir de quel lieu l'acheteur est responsable des risques de pertes et de dommages encourus par la marchandise durant le transport.
  • Les documents (ou données informatiques équivalentes) dus par le vendeur à l'acheteur.

Par ailleurs, les Incoterms ICC 2010 prennent en compte les obligations à des fins de sûreté/sécurité, à charge de celui qui dédouane, mais avec le concours de l'autre partie, les avancées en matière de communication électronique, et les nouvelles règles en matière de couverture d'assurance.

Les Incoterms 2010 tiennent compte de l'évolution des pratiques du commerce international, de l'émergence des questions sécuritaires et de l'adoption du cadre Safe (normes en matière de sécurisation et facilitation des échanges).

On retrouve 11 Incoterms classés dans 2 groupes distincts :
- Les règles liées à tous les modes de transport : EXW - FCA - CPT - CIP - DAT - DAP - DDP.
- Les règles applicables au transport maritime et au transport par voies fluviales : FAS - FOB - CFR - CIF.

Incoterms multimodaux :
  • EXW : Ex Works / Départ usine
  • FCA : Free Carrier / Franco transporteur
  • CPT : Carriage Paid To / Port payé jusqu’à
  • CIP : Carriage and Insurance Paid to / Port payé jusqu’à, assurance comprise
  • DAT : Delivered At Terminal / Livraison au terminal
  • DAP : Delivered At Place / Livraison sur place
  • DDP : Delivered Duty Paid / Rendu droits acquittés

Incoterms Maritimes <<ou fluviaux>> :
  • FAS : Free Alongside Ship /Franco le long du navire
  • FOB : Free On Board / Franco à bord
  • CFR : Cost and Freight / Coût et Fret
  • CIF : Cost Insurance and Freight / Coût, Assurance et Fret

Une autre approche permet de distinguer les ventes au départ et les ventes à l’arrivée.

Les ventes au départ avec 8 Incoterms : sur le transport principal, la marchandise voyage aux risques et périls de l'acheteur.
  • Incoterms multimodaux – vente au départ : EXW / FCA / CPT / CIP
  • Incoterms maritimes – vente au départ : FAS / FOB / CFR / CIF

Les ventes à l'arrivée avec 3 Incoterms : sur le transport principal, la marchandise voyage aux risques et périls du vendeur.
  • Incoterms multimodaux – vente à l'arrivée : DAT / DAP / DDP
  • EXW= EX WORKS …(départ usine)
Vendeur : Le vendeur a rempli son obligation de livraison quand la marchandise est mise à disposition au lieu de livraison convenu (atelier, usine, entrepôt, etc.). Le vendeur n'a pas l’obligation de charger la marchandise sur un quelconque véhicule d'enlèvement. Ce terme représente l'obligation minimale du vendeur.
Acheteur : L'acheteur supporte tous les frais et risques inhérents à l'acheminement des marchandises depuis le lieu convenu avec le vendeur jusqu’à la destination souhaitée.

  • FCA= FREE CARRIER …(franco transporteur)
Vendeur : Le vendeur a rempli son obligation de livraison quand il a remis la marchandise, dédouanée à l'exportation, chargée dans le véhicule, au transporteur désigné par l'acheteur au point convenu.
Acheteur : L'acheteur choisit le mode de transport et le transporteur. L'acheteur paye le transport principal. Le transfert des frais et risques intervient au moment où le transporteur prend en charge la marchandise.

  • CPT = CARRIAGE PAID TO …(port payé jusqu'à)
Vendeur : Le vendeur choisit le mode de transport et paye le fret pour le transport de la marchandise jusqu'à la destination convenue. Il dédouane la marchandise à l'exportation.
Acheteur : Quand la marchandise est remise au premier transporteur, les risques sont transférés du vendeur à l'acheteur.

NB : Il est important de bien clarifier la notion de frais de déchargement dans le cadre du contrat de transport. L'acheteur doit normalement supporter les frais de déchargement sauf si ceux-ci sont incorporés dans le prix du transport. Dans ce cas, ils sont à la charge du vendeur. Le vendeur doit donc bien clarifier la question avec son acheteur pour éviter de se trouver dans la situation où le destinataire refusant de payer, le transporteur se retourne vers son donneur d'ordre (le vendeur) et exige de sa part le paiement des frais de déchargement et les éventuels frais d'immobilisation du véhicule dans l'attente de la résolution du problème.

  • CIP = CARRIAGE AND INSURANCE PAID TO …(port payé jusqu'à, assurance comprise)
Vendeur : Le vendeur a les mêmes obligations qu'en CPT, mais il doit en plus fournir une assurance contre le risque de perte ou de dommage que peut courir la marchandise au cours du transport. Le vendeur dédouane la marchandise à l'exportation.
Acheteur : Les risques d'avaries ou perte, sont supportés par l’acheteur à partir du moment où les marchandises ont été remises au premier transporteur. Ensuite, l’acheteur prend en charge le dédouanement import et les frais de déchargement.

  • DAT = DELIVERED at TERMINAL…(livraison au terminal)
Vendeur : Le vendeur a dûment livré dès lors que les marchandises sont déchargées et mises à disposition de l'acheteur au terminal désigné comme lieu de destination convenu. Le vendeur assume les risques liés à l'acheminement des marchandises et au déchargement au terminal du lieu de destination convenu.

Acheteur : Prendre livraison des marchandises au point convenu.
Le terme DAT remplace l’ancien incoterm DEQ.
  • DAP = DELIVERED AT PLACE …(livraison au lieu convenu)
Vendeur : Le vendeur doit livrer les marchandises en les mettant à la disposition de l'acheteur sur le moyen de transport d’approche, prêtes pour être déchargées à l'endroit convenu (si spécifié), au lieu de destination convenu. Le vendeur assume les risques liés à l'acheminement des marchandises jusqu'au lieu de destination.
Le terme DAP remplace les anciens incoterms DAF, DES, et DDV.

  • DDP = DELIVERED DUTY PAID …(rendu droits acquités)
Vendeur : A l'inverse du terme EXW (à l'usine), ce terme désigne l'obligation maximum du vendeur. Le vendeur supporte tous les frais, y compris le dédouanement à l'import et le paiement des droits et taxes exigibles jusqu’au lieu convenu, la marchandise prête à être déchargée.
Acheteur : Le transfert des risques se fait à la livraison chez l'acheteur. Le déchargement incombe en frais et risques à l'acheteur.
Si le vendeur n’est pas en mesure d’effectuer ou de faire effectuer les formalités douanières à l’importation, il convient d’utiliser l’incoterm DAP.

  • FAS = FREE ALONG SIDE SHIP …(franco le long du navire)
Vendeur : Le vendeur a rempli son obligation de livraison quand la marchandise a été placée le long du navire, sur le quai au port d'embarquement convenu. Le terme FAS impose au vendeur l'obligation de dédouaner la marchandise à l'exportation.
Acheteur : L'acheteur doit supporter tous les frais et risques de perte, de dommage que peut courir la marchandise à compter de sa livraison le long du navire.

  • FOB = FREE ON BOARD ...(franco à bord)
Vendeur : Le vendeur a rempli son obligation de livraison quand la marchandise est placée à bord du navire au port d'embarquement désigné. Le vendeur dédouane la marchandise à l'exportation.

Acheteur : L'acheteur choisit le navire et paye le fret maritime ainsi que les frais ultérieurs. Le transfert des risques s'effectue lorsque les marchandises sont à bord du navire.
Pour information : la « MISE A FOB » est la terminologie utilisée par les transitaires pour indiquer que les opérations préalables à la mise à bord ont été effectuées y compris, si nécessaire, les opérations de dédouanement export.
L’ensemble de ces opérations représente un coût, à payer par le vendeur, appelé parfois «frais de mise à FOB».
Attention ! : Les FOB américains sont différents.

  • CFR = COST AND FREIGHT …(coût et fret)
Vendeur : Le vendeur doit choisir le navire et payer les frais et le fret maritime nécessaires pour acheminer la marchandise au port de destination convenu. Les formalités d'exportation incombent au vendeur.

Acheteur : Le transfert des risques s'effectue au moment où les marchandises sont placées à bord du navire.

  • CIF = COST, INSURANCE AND FREIGHT (coût, assurance et fret)
Vendeur : Le vendeur a les mêmes obligations qu'en CFR mais il doit en plus fournir une assurance maritime contre le risque de perte ou de dommage de la marchandise au cours du transport. Les formalités d'exportation incombent au vendeur.

Acheteur : La marchandise voyage, au cours du transport, aux risques et périls de l'acheteur. Le transfert des risques s'effectue au moment où les marchandises sont placées à bord du navire.

Remarques :
Lorsqu'un extra-européen vend DDP à son client français, il doit acquitter au transitaire qui a procédé aux formalités de douane import, "les frais de dédouanement", c'est à dire les honoraires d'agréé en douane (HAD), bien sûr, mais aussi les droits et la TVA. Comment un extra-européen peut-il récupérer de la TVA française ? S'il n'est pas assujetti en France, il ne pourra pas récupérer cette TVA, sauf s'il désigne un "représentant fiscal"... C'était tellement plus facile de partager les obligations entre l'acheteur et le vendeur : au vendeur, les HAD et les droits (non récupérables) et au français, la TVA.

Afin de convenir du même partage, une "clause explicite" comme pour les autres "variantes", devra être rédigée dans le contrat.

Exportateurs ! Les incoterms sont une norme admise dans le monde entier. À ce titre, comme toutes les normes (industrie, qualité, pollution), leur appellation ne souffre aucune divergence. Utilisez les seules abréviations normalisées. on prohibera tout autre code !
Et comme toute norme, il faut y faire explicitement référence. Les trois lettres de l'incoterm doivent être suivies, outre des lieux convenus, de la mention "Incoterm", voire "Incoterm ICC".

N’hésitez pas à faire appel à un cabinet de juristes internationaux.

La tendance actuelle du commerce international se concrétise par le fait que l'acheteur est déchargé de tout souci de logistique. Cela valorise la position de l'exportateur. Il est nécessaire de bien négocier les termes du contrat lors d'une première expédition et surtout dans le cas des pays à risque où un crédit documentaire comme moyen de paiement sera conseillé.

ATTENTION !
Les INCOTERMS américains USA (REVISED AMERICAN FOREIGN TRADE DEFINITIONS-1941, FOREIGN TRADE DEFINITIONS ou UNIFORM COMMERCIAL CODE, UCC) n’ont pas tout à fait la même signification que les INCOTERMS internationaux. Ainsi un américain qui vous vend FOB New York, pourrait vous expliquer que cela signifie que les frais d’embarquement à New York sont à votre charge (soit presque autant que le fret maritime New York / Le Havre !) ou FOB Las Vegas (qui n’a pas de port) car il vous applique le « FOB Factory » valable uniquement aux USA.

Les FOB américains s'interprètent de façons différentes ; il faut impérativement préciser les conditions de livraisons en stipulant dans le contrat «Incoterm  FOB New York, International Chamber of Commerce Incoterms».
DINGUISSA EXPRESS RCS 538 186 461

Fret maritime lourd


Le container dernier voyage :
- Qu’est que c’est ?
Selon les revendeurs, les appellations liées à ce container peuvent être différentes. En effet certains définissent le terme « container dernier voyage » comme un container qui peut encore naviguer, avec plaque CSC valide.

Le container maritime pouvant naviguer entre dans la catégorie « bon état étanche ».

Nous définissons le terme « dernier voyage » comme, un container « vendu dans l’état » qui n’est pas conservé par les compagnies maritimes, ne pouvant plus naviguer à travers le monde.


A- Empotage et dépotage du conteneur

- La mise en conteneur (empotage) peut être effectuée par le chargeur ou par une entreprise spécialisée (groupeur, transitaire, etc.).
- Un grand soin doit être apporté à cette opération qui, si elle est mal conduite, peut être à l'origine de dommages à la marchandise, ainsi que d'accidents en cours de transport.
- Avant de commencer les opérations d'empotage, celui qui en a la charge devra examiner avec soin le conteneur mis à sa disposition. En l'acceptant, il est présumé l'avoir reçu dans un état sain et adapté au transport concerné.
- Il établira ensuite un plan de chargement rationnel, afin de réaliser un véritable arrimage (stowing), le bourrage (stuffing) du conteneur n'étant pas de façon générale une méthode convenable de chargement. Ce plan de chargement tiendra compte des contraintes auxquelles est soumis le conteneur en cours de transport, en particulier maritime. Il tiendra compte également de la composition du chargement, certains colis pouvant nécessiter un arrimage et un saisissage particuliers.

B- Les modes d’expédition des conteneurs
Il existe quatre modes principaux d'expéditions de conteneurs :

  • FCL/FCL
Le chargeur emporte les marchandises dans le conteneur, scelle ce dernier et le fait livrer directement dans les magasins de l'acheteur.

  • LCL/LCL
Le chargeur dont le volume de marchandises est insuffisant pour remplir un conteneur les fait diriger vers un centre de groupage. Empotées avec d'autres, elles seront acheminées chez l'acheteur après dépotage à destination.

  • FCL/LCL
Le chargeur a plusieurs lots de marchandises pour une même destination. Il les empote dans un conteneur qui sera acheminé sur cette destination où ces lots seront tenus à la disposition des différents réceptionnaires après dégroupage ou livrés à domicile.

  • LCL/FCL
L'acheteur attend des livraisons d'origines diverses. Il demande qu'elles soient empotées en un conteneur qui lui sera ensuite livré.

  • FCL/FCL, la marchandise ne supportant pas de rupture de charge, le conteneur minimise de façon sensible les risques d'avaries.
Dans le deuxième cas d'utilisation (LCL/LCL), les risques d'avaries sont beaucoup plus importants, compte tenu des différentes manipulations auxquelles elle sera soumise.

Le transport maritime utilise dans la plupart des cas des conteneurs pour transporter les marchandises. Vous pouvez utiliser un conteneur complet, exclusivement réservé pour votre marchandise, ou en utiliser qu'une partie (groupage maritime). Les conteneurs sont loués par les compagnies maritimes, la location étant comprise dans le prix du transport.

La conteneurisation permet aussi d'alléger certaines charges, telles que l'emballage et le conditionnement, dans la mesure où la marchandise reste en conteneur de magasin à magasin, c'est-à-dire en éliminant les ruptures de charges. Dans les autres cas, la marchandise devra être emballée de façon classique pour supporter le pré ou post-acheminement. Il conviendra en outre, dans tous les cas, de tenir compte des incompatibilités de poids, de nature, de forme de marchandises chargées dans un même conteneur.

  • Le conteneur complet : Aussi dénommé FCL (Full container load) c'est la solution la plus utilisée. Les marchandises voyagent seules, dans une boite en acier fermée. Il est possible de charger en vrac le fret pour optimiser l'espace complet du conteneur.

  • Le groupage maritime : Aussi dénommé LCL (Less than container load) c'est la solution pour les petits envois (de 1 m3 à 10 m3). Les colis sont empotés (groupés avec d'autres clients) dans un conteneur.
A destination, le conteneur est dégroupé par un prestataire.

Toutes ces manutentions ne sont pas sans risque pour les marchandises. Un emballage et une palettisation de rigueur sont indispensables. Il existe deux types de groupages. Le groupage d'armement (groupage fait par la compagnie maritime) et le groupage de transitaire. Ce dernier est réalisé par le prestataire.
DINGUISSA EXPRESS RCS 538 186 461
Fret maritme sur palette
Retourner au contenu